Tenue d’une table ronde consacrée à « L’interaction pour l’application de la Directive 2012/29/ue à Vidin »

Tenue d’une table ronde consacrée à « L’interaction pour l’application de la Directive 2012/29/ue à Vidin »

Une table ronde sur « L’interaction pour l’application des exigences de la Directive 2012/29/UE » a eu lieu le 12 mars dernier, au CSSEF Vidin. Y ont pris part des représentants de : CSSEF Vidin, Service de prévention de la délinquance juvénile, Agence nationale de Protection de l’enfance, Police, Tribunal régional de Vidin, Parquet de district de Vidin et Parquet général de la Cour suprême de cassation.

Dr Nadia Stoykova a présenté aux participants les exigences de la Directive 2012/29/UE établissant des normes minimales concernant, les droits, le soutien et la protection des victimes de la criminalité. Dans le contexte de la transposition de la Directive, un modèle d’interaction locale entre la Direction d’Assistance sociale, la Police, le Tribunal, le Parquet, les structures locales de la santé et les prestataires de services sociaux au niveau local. L’interaction vise la mobilisation urgente des institutions responsables pour des actions coordonnées, garantissant la sécurité de l’enfant et la mise au point de l’évaluation personnalisée de ses besoins. Nadia Stoykova a mis l’accent sur l’importance de la participation du Procureur, dans le cadre du Mécanisme de coordination et a proposé de discuter, à cette première réunion, la décision de l’audition des enfants dans la Pièce bleue, dans les plus brefs délais.


Y ont été discuté les possibilités de la préparation de l’évaluation personnalisée au niveau local et la désignation de la structure responsable à Vidin.